En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.  En savoir plus et paramétrer

Comment construire un portefeuille de valeurs mobilières ?

Constituer un portefeuille de valeurs mobilières afin de rentabiliser son épargne implique aussi des risques qui peuvent être maîtrisés, en respectant certaines règles que nous partageons avec vous ici et dont le maître mot est la diversification. Selon l'expertise de chacun en matière financière et selon le temps disponible à consacrer à la gestion de son portefeuille, il peut être pertinent de confier cette tâche à des experts. Quelles sont les étapes et les fondamentaux à respecter ?

Quelques fondamentaux dont il est bon de se souvenir

Avant d'envisager la construction d'un portefeuille de valeurs mobilières, et avant même de penser stratégie, actifs, supports d'investissement, rendements etc… il convient de revenir à quelques fondamentaux.

  • Tout d'abord, faites le point sur la disponibilité de l'argent placé. Vous devez avoir à l'esprit que la bourse fluctue suivant des cycles d'expansion et de récession au fil de l'économie. Ne placez donc pas l'argent dont vous auriez besoin à court terme sur des supports volatils.

  • Ensuite, définissez votre profil d'investisseur, il vous aidera à orienter vos choix et décisions. Interrogez-vous sur les dimensions suivantes :

    • Votre situation financière : quelle est votre capacité à subir des pertes ?
    • Votre expérience et votre connaissance : avez-vous besoin de vous faire accompagner par un expert ?
    • L'horizon de placement envisagé : quelle est la durée pendant laquelle vous prévoyez de détenir un placement ? A court terme (- de 3 ans) ? A moyen terme (entre 3 et 8 ans) ? Ou à long terme (au-delà de 8 ans) ? Définir votre horizon de placement est primordial car il déterminera les produits qui vous conviennent.
    • Votre degré d'aversion au risque : quel niveau de risque êtes-vous prêt à prendre pour quel niveau de rendement ? Le degré de risque choisi par l'investisseur donnera une indication structurante sur la proportion à attribuer aux actions et aux taux.
    • Le temps et l'implication que vous pouvez consacrer à votre épargne : le volume de votre portefeuille est un indicateur sur le temps que vous y consacrerez. Par exemple, si vous étoffez votre portefeuille pour répartir le risque, vous aurez besoin d'y consacrer beaucoup de temps et de suivi. Pour faciliter la gestion d'un portefeuille important, vous pouvez recourir à la gestion déléguée.

Une fois ces préalables posés, la construction d'un portefeuille de valeurs mobilières repose sur deux étapes :

1- L'allocation d'actifs
2- La sélection des supports d'investissement


1. L'allocation d'actifs : objectifs et mode d'emploi

Une allocation d'actifs a pour vocation de bénéficier de la richesse et de la diversité des actifs financiers accessibles à l'investisseur.

Elle répond à 2 objectifs :

  1. Optimiser la rentabilité du portefeuille
    En s'appuyant sur plusieurs contributeurs de performance, on peut construire une stratégie plus riche, bénéficiant de plusieurs moteurs concourant chacun à décliner la stratégie de gestion globale du portefeuille.

  2. Gérer le degré de risque et la volatilité d'un portefeuille
    • Si l'on détient un seul actif en portefeuille, on est exposé à 100% de la volatilité et de la variation de cet actif.
    • Si l'on possède plusieurs actifs dont les évolutions et la volatilité ont des caractéristiques différentes, on est exposé à la variation et à la volatilité moyenne de chacun des actifs composant le portefeuille.


Comment construire une allocation d'actifs ?

La construction d'une allocation d'actifs va reposer sur 3 grands choix : la répartition entre les grandes classes d'actifs, le choix des secteurs d'investissements et le choix des zones géographiques.


Choix n°1, la répartition entre les classes d'actifs

Le degré de risque choisi par l'investisseur va donner une 1ère indication structurante sur la proportion à attribuer aux actions et aux taux : les profils les plus prudents privilégieront les taux, et les profils les plus audacieux, les actions. Voir notre encadré sur les principales classes d'actifs.

Focus sur les principales classes d'actifs

  • Monétaire et Obligation Court Terme
    Cette catégorie à faible niveau de risque aide à protéger le portefeuille contre les pertes à court terme, notamment pour les investisseurs affichant une faible tolérance au risque.
  • Obligations à Haut Rendement et de Pays Émergents
    Un risque de crédit plus élevé qui offre l'espérance d'un rendement supérieur. Un segment du marché de la dette très volatil.
  • Obligations des États Développés
    Un risque plus faible que les actions mais plus élevé que le monétaire lorsque les taux d'intérêt remontent en période de croissance et/ou d'inflation.
  • Actions des Marchés Développés
    Une espérance de rendement ajustée à un risque plus élevé comparé aux obligations sur de longues périodes.
  • Obligations d'Entreprises
    Un risque de crédit élevé rémunéré par une espérance d'un rendement supérieur. En période de croissance, la qualité du crédit s'améliore et ces obligations peuvent performer mieux que les obligations d'État.
  • Actions des Marchés Émergents
    Des investissements encore plus risqués du fait d'une moindre transparence et d'une liquidité plus faible que celle des Marchés Développés et d'un potentiel de croissance plus important qui découle du dynamisme économique et du rattrapage de développement structurel.

Puis, en respectant ce cadre, l'investisseur ou le gérant adopteront des choix stratégiques reflétant les perspectives attribuées aux actions et aux obligations.

Choix n°2 : pour chacune des classes d'actifs, il faudra ensuite faire une allocation géographique

La globalisation de l'économie mondiale n'a pas supprimé les spécificités de chaque zone géographique. L'Europe, les Etats Unis, les pays émergents et le Japon ont des perspectives et des fondamentaux qui leur sont propres même si une interaction entre zones existe. Seront étudiés à ce stade des critères :

  • Macro-économiques (croissance du PIB, inflation, dette, balance des paiements, change, conjoncture etc..)
  • Micro-économiques (croissance des bénéfices des sociétés, valorisation, rendement etc..)

Afin de faire une allocation géographique la plus pertinente possible au regard des objectifs recherchés en terme de performance et de risques.

Choix n° 3 : la dernière composante de l'allocation d'actifs sera l'allocation sectorielle

Parce que chaque entreprise a des caractéristiques propres, choisir des supports dans différents domaines permet de favoriser les secteurs de croissance lorsque que les perspectives économiques sont favorables ou s'améliorent, et les secteurs défensifs lorsque l'horizon risque de s'assombrir

Tout au long de ces 3 grands types de choix, il conviendra de garder à l'esprit le maître mot de la construction d'un portefeuille : la diversification. Chaque année, la performance des classes d'actifs évolue. Etant donné la volatilité potentielle des marchés, il peut être difficile de prédire quelles catégories d'actifs enregistreront les meilleurs rendements. Parce que la roue tourne, la diversification d'un portefeuille permet de répartir les risques tout en adoptant une vision stratégique.

Fiche diversification 2019


2. La selection des supports d'investissement

Une fois les grandes lignes de l'allocation d'actifs posées, il convient de sélectionner les supports d'investissement, avec à nouveau un choix à faire entre la détention de titres en direct, ou l'investissement via des OPC.


La sélection des titres détenus en direct

Elle doit se baser sur une analyse de plusieurs paramètres non exhaustifs :

  • Une analyse financière basée sur les fondamentaux de la société (bilan et compte de résultats)
  • Les perspectives de l'entreprise (dynamique de révision des résultats, prévisions du management et des analystes, environnement sectoriel, qualité du management etc...)
  • Les éléments de marché : valorisation, consensus, comparaisons sectorielles, rendement, momentum, volumes etc…)

Le portefeuille de titres devra être composé d'un nombre de lignes suffisant pour obtenir une diversification permettant une bonne maîtrise des risques et pour décliner la stratégie d'investissement de façon pertinente.


La sélection des OPC (Organisme de Placement Collectif)

Souscrire à la gestion collective vous permet avant tout d'accéder à un portefeuille diversifié de titres ainsi qu'à l'expertise de gérants professionnels. Les établissements financiers peuvent ainsi vous proposer des produits « maison » développés par leurs propres équipes de gestion, ou faire le choix de « l'architecture ouverte*» pour capter les meilleures stratégies d'investissements auprès d'une multitude de sociétés de gestion.

Le processus de sélection en architecture ouverte est réalisé par des équipes d'Experts, selon un processus rigoureux et comporte généralement 2 étapes :

  • L'examen détaillé de l'établissement gestionnaire (historique, organisation, bilan, processus de gestion, nature des équipes de gestion, rémunération etc.)
  • Le choix des OPC, fondé sur l'examen de nombreux critères, tels que l'objectif de gestion du fonds, l'indice de référence, le style de gestion (croissance, value, Garp, etc..), la stratégie de gestion (gestion de conviction, gestion cœur, gestion opportuniste etc..), l'univers de gestion (capitalisation des titres, degré de diversification, nombre de titres), l'analyse des performances sur plusieurs périodes, la couverture des devises etc…

La recherche d'une stratégie d'investissement pertinente et adaptée à la conjoncture ne doit pas occulter l'importance fondamentale de la phase de construction d'un portefeuille de valeurs mobilières. L'application rigoureuse des règles précédemment énoncées permet d'optimiser la recherche de la performance et d'obtenir de surcroît une meilleure maîtrise des risques.

Les équipes d'Experts en investissement Milleis mettent à votre disposition leurs ressources et leur savoir-faire, pour vous accompagner dans la construction d'un portefeuille pertinent et répondant à vos objectifs personnels. Vous avez aussi la possibilité de déléguer aux Experts de la gestion, l'ensemble de la gestion de votre portefeuille.



*Milleis a fait le choix de l'architecture ouverte pour proposer une sphère diversifiée d'instruments financiers et servir au mieux l'intérêt de nos clients.