Milleis Vie

Milleis Vie : une gestion prudente et conservatrice

La société d'assurances Milleis Vie est filiale à 100 % de Milleis Banque. La compagnie d'assurance a été créée en 1992.

L'Actif Général (fonds en euros) de Milleis Vie privilégie la performance sur le long terme à travers une gestion conservatrice de ses actifs, et une diversification importante de son portefeuille.

Dans l'environnement économique actuel, Milleis Vie fait le choix d'une stratégie de gestion prudente et conservatrice pour son fonds en euros. Sa politique d'investissement répond avant tout à des principes forts de contrôle des risques. Cela se traduit par des règles de diversification importante (par émetteurs, par secteurs, par zones géographiques ... ) et par des stratégies de couverture des principaux risques. L'enjeu pour Milleis Vie est donc d'assurer à ses clients une liquidité adéquate à court terme, et à long terme, une recherche de rendement tout en préservant la solidité et la pérennité des encours gérés.

Une large gamme d'Unités de Compte pour diversifier l'épargne des assurés

Les Unités de Compte(1) offrent aux assurés des opportunités pour investir sur les marchés français ou mondiaux, dans un objectif de diversification de l'épargne. Toutefois, en investissant sur les supports en Unités de Compte, l'assuré s'expose à un risque de perte en capital.

En 2018, Milleis Vie poursuit l'élargissement de la liste des supports en Unités de Compte des contrats d'assurance multisupports Epargne Vie Milleis et Capi Milleis.

Une allocation d'actifs diversifiée adaptée à leur situation, leurs objectifs et leur horizon de placement ainsi que les recommandations des Conseillers Milleis sont cruciales pour servir au mieux leurs objectifs de long terme.

  • (1) Pour les supports en Unités de Compte, l'engagement de l'assureur porte uniquement sur le nombre d'Unités de Compte, pas sur la valeur, qu'il ne garantit pas. La valeur de ces Unités de Compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n'est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse, dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Ainsi, en affectant une partie de son contrat d'assurance-vie sur des Unités de Compte, le client s'expose potentiellement à un risque de perte en capital, plus ou moins élevé selon les supports.