Fermer cette fenêtre

Votre site Milleisnet est en cours de maintenance

Votre site Banque et Bourse ainsi que votre application Milleis sont en cours de maintenance.
Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

Fermer cette fenêtre

Flash spécial
Élections européennes



Le résultat des élections européennes

Source : https://results.elections.europa.eu/


  • Le Parti Populaire Européen (PPE) mené par la présidente sortante de la Commission Européenne Ursula von der Leyen est arrivé en tête avec 186 sièges, ce qui la met en bonne place pour briguer un deuxième mandat.
  • Les sociaux-démocrates (S&D) forment le deuxième plus grand groupe avec 135 sièges contre 139 précédemment.
  • Les centristes de Renew Europe sont arrivés en troisième position avec 79 sièges contre 102 jusqu’ici.
  • La coalition constituée du PPE, du S&D et de Renew Europe reste majoritaire au Parlement européen.
  • Cette majorité devra toutefois composer avec les groupes plus importants d’eurodéputés d’extrême droite qui détiennent désormais près d’un cinquième des sièges. Les partis présidentiels sont arrivés derrière les partis d’extrême droite en Allemagne et en France. Les Verts ont affiché un recul de 78 à 53 sièges.
  • Cette poussée de l’extrême droite pourrait ralentir l’agenda stratégique de l’Union européenne : la décarbonation de l’économie, l’autonomie stratégique, la compétitivité et l’augmentation des dépenses de défense et d’investissement.

La situation en France

Source : https://www.touteleurope.eu

  • Les résultats des élections européennes en France ont mis en tête le Rassemblement National avec près de 31,5% des voix devant la liste de la majorité présidentielle Renaissance et celle du Parti Socialiste à respectivement 14,6% et 13,8%.
  • Face à cette forte progression de l’extrême droite, le président Emmanuel Macron a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale et de convoquer des élections législatives anticipées les 30 juin et 7 juillet.

Impacts sur les marchés financiers

  • La dissolution de l’Assemblée nationale entraîne une incertitude politique et un regain de volatilité sur les marchés financiers.
  • Les actions françaises, la dette publique et l’euro ont tous été pénalisés au lendemain de ce résultat et de cette décision.
  • Les actions des secteurs de la banque, de la construction et des services publics ont été les plus impactées par cette incertitude.
  • Les obligations d’État françaises ont également souffert d’une remontée des taux d’intérêt dans la perspective d’une dégradation des finances publiques pouvant entraîner une nouvelle baisse de la notation de la France.

Notre approche

  • Dans ce nouveau contexte d’incertitude politique, nous recommandons de bien diversifier son patrimoine entre les différentes classes d’actifs cotés et non cotés.
  • Les actions sont l’actif le plus performant dans la durée mais aussi le plus volatil.
    • Cette volatilité peut être atténuée grâce à la diversification géographique, vers les actions internationales, et sectorielle vers les secteurs peu cycliques de la santé ou de la consommation courante, moins endettés et davantage exposés à l’international.
    • Cette volatilité va être aussi source de nouvelles opportunités.
  • Les obligations apportent un rendement attractif après la hausse des taux d’intérêt. Le court terme est moins volatil et rémunère bien les liquidités en attente de nouvelles opportunités d’investissement.
  • Les actifs non cotés avec les SCPI et le Private Equity sont moins volatils que les actifs cotés et diversifient le patrimoine vers des actifs non accessibles en direct.
  • Les produits structurés peuvent apporter, sous condition, un rendement potentiel élevé et, en fonction de la formule souscrite, une garantie partielle ou totale en capital à l’échéance.

Avertissement

Document rédigé par Milleis Banque à des fins d’information uniquement. Certaines informations contenues dans ce document proviennent de sources externes. L’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations ne sont pas garanties, bien qu’elles aient été obtenues auprès de sources jugées fiables et sérieuses par Milleis Banque qui a adopté des mesures raisonnables de vérification. Milleis Banque n’assume aucune responsabilité à cet égard. Les informations fournies ont été établies à partir des données disponibles à la date indiquée dans ce document et sont susceptibles d'évoluer. Elles n'ont qu'une portée générale. Elles ne sauraient constituer en aucune manière un engagement contractuel, un conseil ou une quelconque proposition d'investissement de la part de Milleis Banque. Il est rappelé que la valeur de tout investissement est susceptible de fluctuer en fonction de l'évolution des marchés financiers. Milleis Banque ne peut être tenue responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant d'une décision d'investissement ou de toute action découlant de la lecture du présent document. Ce document n'est pas destiné à être distribué ou utilisé par une personne ou une entité, dans un pays où sa publication ou son accessibilité ou utilisation serait contraire aux règles locales. Ce document ne peut être reproduit, en tout ou partie, sans l’accord préalable écrit de Milleis Banque.

Cette page a été publiée le 12/06/2024