En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.  En savoir plus et paramétrer

Document promotionnel destiné à des clients non-professionnels au titre de la Directive MIF II (2014/65/UE)

Actualité des marchés

Flash hebdomadaire du 19/11/19


A retenir

La tendance haussière des marchés d’actions a connu des hésitations au cours de la semaine, en l’absence d’avancées significatives sur le front des négociations commerciales.

L’Asie reste impactée par les violentes manifestations à Hong Kong.

Dans ce contexte où la volatilité pourrait se poursuivre à court terme, nous privilégions une grande diversification des portefeuilles, tout en maintenant un biais positif sur les actions.

Etats-Unis :

  • Depuis le début de la saison des publications des résultats du 3ième trimestre, l’indice S&P a progressé notamment en raison de résultats meilleurs qu’anticipé. Au global, la croissance des résultats pour ce trimestre s’affiche en hausse de 1.3%.
  • En octobre, les prix à la consommation progressent de 1.8% en glissement annuel, une légère accélération par rapport à septembre liée principalement à la hausse des prix de l’énergie. L’inflation cœur reste modérée à 2.3% contre 2.4% le mois précédent. Les ventes au détail progressent de 0.3%, un rebond par rapport au mois de septembre conforme aux attentes. La production industrielle poursuit son repli, en recul de 0.8% sur le mois, à nouveau impactée par une grève dans l’industrie automobile.
  • Pour le mois de novembre, l’enquête préliminaire réalisée par l’Université du Michigan auprès des consommateurs fait apparaître une légère progression de la confiance à 95.7 contre 95.5 pour le mois d’octobre.

Europe :

  • La production industrielle dans la zone euro a augmenté de 0.1% en septembre après une croissance de 0.4% le mois précédent. Elle enregistre donc un deuxième mois d’affilée de croissance et limite la baisse en rythme annuel à 1.7%. Cette statistique surprend à la hausse le marché qui attendait en moyenne une baisse de 0.3%. La contribution positive des chiffres en France et aux Pays-Bas a compensé le recul de la production industrielle en Allemagne et en Italie.
  • La bonne tenue de la consommation, l’augmentation de la dépense publique et le dynamisme de la construction ont permis à l’économie allemande d’enregistrer une croissance en hausse de 0.1% pour son troisième trimestre. Le consensus prévoyait une contraction du PIB de 0.1% après des chiffres du deuxième trimestre qui faisaient état d’une baisse de 0.2%. Le pays échappe à la récession technique mais continue de faire face aux impacts des tensions commerciales, du ralentissement mondial et du Brexit.

Pays émergents :

  • En Chine, les chiffres du commerce extérieur en variation mensuelle sont ressortis en hausse, portés par une reprise des exportations vers l’Asie du Sud Est. En rythme annuel, les exportations reculent encore de 0.9% après -3.2% en septembre et les importations sont en baisse de 6.4%. Du côté des entreprises et des ménages, la production industrielle à +4.7%, les investissements privés à +5.2% et les ventes au détail à +7.2% ressortent en dessous des attentes et des niveaux observés le mois précédent confirmant le ralentissement de la demande intérieure.
  • En Russie, la croissance du PIB pour le 3ème trimestre ressort en première estimation en progression de 1.7% après 0.9% au 2ème et 0.5% au 1er trimestre. L’économie semble avoir bénéficié des quatre baisses consécutives de taux intervenues cette année. La production industrielle, l’extraction minière et l’agriculture ont soutenu la croissance mais la demande reste faible.

Taux :

  • La remontée récente des taux marque à nouveau une pause : les taux des Emprunts d’Etat reculent de 5 pb. en France à – 0.02%, de 6 pb en Allemagne à -0.33% et de 10 pb à 1,83% aux Etats-Unis, entrainés par le retour de quelques velléités d’aversion au risque.
  • Lors de son audition devant le Comité économique commun de la Chambre des représentants et du Sénat, Jerome Powell a affiché sa confiance dans la pérennité du cycle de croissance américain tout en estimant que les risques pesant sur ces perspectives restent « remarquables »: « 70% de l’économie provient de la consommation qui est vigoureuse avec un haut niveau de confiance, un chômage bas et des salaires en croissance. C’est ce qui entraîne l’économie ». Il souligne en outre que les mesures d’anticipation d’inflation de long terme restent à des niveaux historiquement bas.


Nos convictions du quatrième trimestre 2019 :


 

Le graphique de la semaine



MENTIONS LÉGALES ET CONDITIONS
  • Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances ne sont pas constantes dans le temps et ne préjugent pas des performances futures.
  • Avertissement :
    Les informations contenues dans ce document ont été obtenues ou sont fondées sur des sources réputées fiables, mais n'ont pas été vérifiées directement et leur exactitude n'est pas garantie bien que Milleis Banque les considère comme exactes.
    Par ailleurs, les analyses ont été établies à partir des informations disponibles à la date indiquée dans ce document, et sont susceptibles d'évoluer. Elles n'ont qu'une valeur indicative et une portée générale. Elles ne sauraient constituer en aucune manière un engagement contractuel, un conseil ou une quelconque proposition d'investissement de la part de Milleis Banque.
    Il est rappelé que la valeur de tout investissement est susceptible de fluctuer en fonction de l'évolution des marchés financiers.
    Milleis Banque ne peut être tenue responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant d'une décision d'investissement ou de toute action découlant de la lecture du présent document.
    Ce document n'est pas destiné à être distribué ou utilisé par une personne ou une entité, dans un pays où sa publication ou son accessibilité ou utilisation serait contraire aux règles locales, en ce compris les Etats-Unis d'Amérique.
    Ce document ne peut être reproduit, en tout ou partie, sans l'accord préalable écrit de Milleis Banque. Le contenu de ce document n'a pas été approuvé par une quelconque autorité.
  • Milleis Banque - Société Anonyme au capital de 55 299 999,66 euros - Siège social : 32 avenue George V - 75008 Paris - Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n° B 344 748 041 - Agréée et contrôlée par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution - 61 rue Taitbout - 75436 Paris Cedex 09 - et l'Autorité des Marchés Financiers - 17 place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02 - en qualité d'établissement de crédit et de prestataire de services d'investissement, habilitée en qualité de teneur de compte conservateur Immatriculation d'intermédiaire en assurance sur le registre ORIAS (www.orias.fr) n° 17002533.
  • Document promotionnel destiné à des clients non-professionnels au titre de la Directive MIF II (2014/65/UE).