Document promotionnel destiné à des clients non-professionnels au titre de la Directive MIF II (2014/65/UE)

Actualité des marchés

Flash hebdomadaire du 19/02/19

 

A retenir

Le mouvement de rebond entamé depuis le début de l’année sur l’ensemble des places financières s’est poursuivi au cours de la semaine écoulée. L’éloignement du risque d’un nouveau « shutdown » et les déclarations constructives des responsables chinois et américains quant aux négociations commerciales ont contribué au sentiment positif.
Les investisseurs ont été globalement rassurés par les statistiques économiques et par des publications de résultats trimestriels bien orientées.
Dans ce contexte où la volatilité pourrait se poursuivre à court terme, nous privilégions une grande diversification des portefeuilles, tout en maintenant un biais positif sur les actions.

Etats-Unis :

  • L’inflation ralentit de 1.9% en décembre à 1.6% en janvier en raison de la baisse du prix du baril. Hors éléments volatils, l’inflation est en ligne avec les attentes du consensus à 2.1% après 2.2% en décembre.
  • Les ventes au détail sur le mois de décembre affichent un recul inattendu de -1.2% et -1.8% hors automobile alors que le consensus attendait une stabilité. Sur un an le rythme de progression est de +2.3% et hors automobile de +2%. La production industrielle se replie de -0.6% en janvier, et s’établit à 3.8% en glissement annuel.
  • La confiance des consommateurs mesurée par l’enquête de l’Université du Michigan rebondit sensiblement en février passant de 91.2 à 95.5.
  • La saison de publication des résultats au titre du 4ème trimestre 2018 confirme sa bonne orientation. 79% des entreprises du S&P500 ont publié, affichant un taux de surprise positive de 71%.
  • La Chambre des Représentants a approuvé le projet de loi de finance permettant d’éviter un nouveau « shutdown ». Le président Trump a signé la proposition de loi et invoqué l’urgence nationale afin de débloquer des financements complémentaires en vue de la construction du mur à la frontière mexicaine. Cette mesure exécutive devrait être contestée par les Démocrates et pourrait faire l’objet d’un vote de résolution de désapprobation.

Europe :

  • Les chiffres de croissance de la zone euro pour le quatrième trimestre ont été confirmés à +0.2%, se stabilisant par rapport au trimestre précédent mais au plus bas depuis quatre ans. En rythme annuel, la croissance du PIB a ralenti à 1.2% contre 1.6% au troisième trimestre. L’Allemagne rassure avec un PIB en stagnation au 4ème trimestre (+0.0%) après un recul de 0.2% au trimestre précédent, une performance inférieure aux attentes des analystes mais qui lui permet d’échapper à une récession dite technique signifiée par deux trimestres consécutifs de baisse.
  • Theresa May n’a pas obtenu une nouvelle fois le soutien des parlementaires. La Chambre des communes a rejeté la motion dans laquelle elle expliquait comment le gouvernement allait renégocier l’accord sur le Brexit avec Bruxelles notamment en remplaçant le filet de sécurité irlandais par des aménagements alternatifs. Prochaine échéance, le 26 février.

Pays émergents :

  • Sur fond de discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, les chiffres du commerce extérieur chinois de janvier sont ressortis supérieurs aux attentes du consensus profitant de facteurs exceptionnels comme le nouvel an. Les exportations ont progressé de 9.5% sur un an après -4.4% en décembre, et les importations ont reculé de 1.5% après -7.6% le mois précédent. L’excédent commercial ressort ainsi à 39.2 Mds$.
  • En Inde et en Chine, l’inflation ralentit en janvier à respectivement 2.8% et 1.7% en glissement annuel en raison d’une hausse des prix alimentaires plus faible sur le mois. Ces chiffres devraient permettre aux Banques Centrales de maintenir des politiques monétaires accommodantes.

Taux :

  • Le taux des emprunts d’Etat à 10 ans s’est tendu de 1,5pb en Allemagne à 0,10% et reste inchangé en France à 0,54%. Le spread OAT/ Bund se tend légèrement à 44pb. Le taux des emprunts d’Etat à 10 ans aux USA progresse de 3,8 pb à 2,67%. A l’inverse, le taux des emprunts d’Etat italiens à 10 ans recule de 17pb à 2.80%.
  • Le Gouverneur de la Banque Centrale des Pays Bas réputé pour ses positions strictes a indiqué que la BCE devait « mettre en pause son programme de retrait du stimulus monétaire » au vu de la conjoncture économique et adopter « une attitude de wait and see » repoussant d’autant les perspectives de hausse des taux. De même la porte semble ouverte à de nouvelles opérations de LTRO (opérations de refinancement de long terme accordées aux Banques).
  • La Fed confirme l’arrêt de son process de réduction du bilan de 10 Mds$ par mois à la fin de cette année, afin de ne pas interférer avec sa nouvelle politique de taux d’intérêt.


Nos convictions du premier trimestre 2019 :


 

Le graphique de la semaine



MENTIONS LÉGALES ET CONDITIONS

  • Ce document a été préparé par l'Equipe Gestion Sous Mandat de Milleis Banque, à des fins d'information uniquement. Il ne constitue ni un élément contractuel ni un conseil en investissement.Milleis Banque ne garantit ni la pertinence, ni l'exactitude, ni la complétude des informations contenues dans ce document et qui proviennent de sources externes. Les données sur les performances passées, les modèles et simulations de performances passées contenues dans ce document ne préjugent pas des performances futures. Les analyses, estimations et données de manière générale ont été établis à partir des informations disponibles à la date indiquée dans ce document, et sont susceptibles d'évoluer. La valeur de tout investissement est susceptible de fluctuer en fonction de l'évolution des marchés financiers.
    Les informations contenues dans ce document ont une portée générale. Elles ne prennent pas en compte les objectifs d'investissement spécifiques, la situation financière ou les besoin particuliers d'un individu. Les investissements évoqués dans ce document pourraient ne pas convenir à certains investisseurs. Les investisseurs sont invités à solliciter les conseils d'un professionnel concernant l'adéquation des investissements à leur situation, en prenant en compte leurs objectifs d'investissement, leur situation financière et leur besoins particuliers avant de prendre toute décision d'investissement. Milleis Banque ne fournit pas de conseil fiscal, et rien dans ce document ne devrait être considéré comme tel. De ce fait, les investisseurs sont invités à solliciter les conseils d'un professionnel fiscal indépendant, en prenant en compte leur situation particulière.Milleis Banque ne pourra pas être tenu pour responsable d'éventuels pertes ou dommages du fait de la publication de ce document.
    Les produits mentionnés dans ce document pourraient ne pas être autorisés à la vente dans certains états, ou pourraient ne pas convenir à certains types d'investisseurs. Ce document ne constitue pas un engagement, ni une offre de vente, ni une recommandation à souscrire les titres décrits dans ce document.
    Ce document n'est pas destiné à être distribué ou utilisé par une personne ou une entité, dans un pays où sa publication ou son accessibilité ou utilisation serait contraire aux règles locales, en ce compris les Etats Unis d'Amérique. Ce document ne peut pas être reproduit, en tout ou partie, sans l'accord préalable écrit de Milleis Banque. Merci de ne pas prendre en compte ce document si vous pensez que cela contreviendrait à une règlementation applicable. Le contenu de ce document pas n'a été approuvé par une quelconque autorité.
  • Milleis Banque - Société Anonyme au capital de 55 299 999,66 euros - Siège social : 32 avenue George V - 75008 Paris - Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n° B 344 748 041 - Agréée et contrôlée par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution - 61 rue Taitbout - 75436 Paris Cedex 09 - et l'Autorité des Marchés Financiers - 17 place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02 - en qualité d'établissement de crédit et de prestataire de services d'investissement, habilitée en qualité de teneur de compte conservateur Immatriculation d'intermédiaire en assurance sur le registre ORIAS (www.orias.fr) n° 17002533.
  • Document promotionnel destiné à des clients non-professionnels au titre de la Directive MIF II (2014/65/UE).