En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies.  En savoir plus et paramétrer

Document promotionnel destiné à des clients non-professionnels au titre de la Directive MIF II (2014/65/UE)

Actualité des marchés

Flash hebdomadaire du 15/10/19


A retenir

L’accord partiel entre les Etats-Unis et la Chine, la reprise des discussions autour du Brexit et les annonces de la Réserve Fédérale américaine ont favorisé un rebond des marchés d’actions.

Les tensions géopolitiques au Moyen-Orient ont ressurgi cette semaine entraînant à la hausse le prix du baril de pétrole.

Dans ce contexte où la volatilité pourrait se poursuivre à court terme, nous privilégions une grande diversification des portefeuilles, tout en maintenant un biais positif sur les actions.

Etats-Unis :

  • La publication des résultats des entreprises pour le troisieme trimestre débute cette semaine. Les attentes ont été revues à la baisse et sont peu élevées.
  • L’indice ISM manufacturier s’est contracté de 1.3 point pour s’établir à 47.8 en septembre après 49.1 en août. Ce niveau est inférieur au consensus et au plus bas depuis dix ans. L’ISM des services reste en territoire d’expansion malgré un recule de 56.4 à 52.6.
  • Le taux de chômage a reculé en septembre de 3.7% à 3.5%, son plus bas niveau depuis décembre 1969. Les 136 000 créations d’emploi de septembre sont inférieures aux estimations des analystes de 150 000 et à celles du mois d’août révisées en hausse à 168&000.
  • L’inflation a progressé de 1.7% en septembre, inférieure au consensus de 1.8% bénéficiant d’un repli des prix de l’essence, et de 2.4% hors éléments volatils.
  • Dans le conflit commercial avec la Chine un accord de principe partiel a été trouvé. Les détails concrets n'ont pas encore été publiés. La signature pourrait intervenir en novembre. La majoration des droits de douane qui devait prendre effet le 15 octobre a été suspendue. Bien que de nombreuses incertitudes subsistent, cet accord constitue une trève dans le climat d’escalade qui prévalait.

Europe :

  • Sur le front du Brexit, l’entrevue entre Boris Johnson et son homologue irlandais Leo Varadkar semble avoir été déterminante. Un compromis sur la question de la frontière irlandaise aurait été trouvé. Michel Barnier, négociateur en chef de l’Union européenne peut reprendre les négociations en vue de trouver un accord avant le conseil européen prévu cette semaine.

Pays émergents :

  • Alors que la Chine et les Etats-Unis avancent dans les négociations, le commerce extérieur chinois poursuit son déclin sous l’effet des taxes américaines. Les exportations ont diminué de 3.2% en septembre en rythme annuel contre 3% attendu et après une baisse de 1% en août. Les importations ont connu un nouveau repli de 8.5% plus prononcé que le mois précédent (-5.6%).
  • En Inde, la banque centrale a baissé son principal taux directeur de 25 points de base à 5.15% et maintient une politique monétaire accommodante pour relancer la croissance. Les chiffres de production industrielle en baisse de 1.1% en glissement annuel sur le mois d’août confirme ce ralentissement.

Taux :

  • Les taux des Emprunts d’Etat à 10 ans, ont avancé de 12 pb à -0.16% en France, 14 pb à -0.44% en Allemagne et 8pb aux USA à 1.75%.
  • Le dernier rapport du FOMC relate une augmentation des risques survenus au cours des derniers mois principalement du fait des incertitudes commerciales, mais maintient ses prévisions de croissance à plus de 2% en 2019 et 2020.
  • Devant la Fed de Kansas City, J. Powell a rappelé que le chômage était au plus bas depuis 50 ans et que l’inflation était proche de l’objectif, et que malgré les risques, l’économie américaine était « in a good place ». La prochaine réunion de la Fed aura lieu les 29 et 30 octobre.
  • La Fed a annonçé son intention d’acheter pour 60 Mds $ par mois de bons du Trésor à court terme au moins jusqu’au second trimestre 2020, afin de maintenir des réserves « abondantes » dans le système bancaire. Cette action est complémentaire des opérations de prises en pension au jour le jour en cas de pics de demande de liquidités et ne modifie pas la stratégie monétaire de la Fed.


Nos convictions du quatrième trimestre 2019 :


 

Le graphique de la semaine



MENTIONS LÉGALES ET CONDITIONS
  • Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances ne sont pas constantes dans le temps et ne préjugent pas des performances futures.
  • Avertissement :
    Les informations contenues dans ce document ont été obtenues ou sont fondées sur des sources réputées fiables, mais n'ont pas été vérifiées directement et leur exactitude n'est pas garantie bien que Milleis Banque les considère comme exactes.
    Par ailleurs, les analyses ont été établies à partir des informations disponibles à la date indiquée dans ce document, et sont susceptibles d'évoluer. Elles n'ont qu'une valeur indicative et une portée générale. Elles ne sauraient constituer en aucune manière un engagement contractuel, un conseil ou une quelconque proposition d'investissement de la part de Milleis Banque.
    Il est rappelé que la valeur de tout investissement est susceptible de fluctuer en fonction de l'évolution des marchés financiers.
    Milleis Banque ne peut être tenue responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant d'une décision d'investissement ou de toute action découlant de la lecture du présent document.
    Ce document n'est pas destiné à être distribué ou utilisé par une personne ou une entité, dans un pays où sa publication ou son accessibilité ou utilisation serait contraire aux règles locales, en ce compris les Etats-Unis d'Amérique.
    Ce document ne peut être reproduit, en tout ou partie, sans l'accord préalable écrit de Milleis Banque. Le contenu de ce document n'a pas été approuvé par une quelconque autorité.
  • Milleis Banque - Société Anonyme au capital de 55 299 999,66 euros - Siège social : 32 avenue George V - 75008 Paris - Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le n° B 344 748 041 - Agréée et contrôlée par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution - 61 rue Taitbout - 75436 Paris Cedex 09 - et l'Autorité des Marchés Financiers - 17 place de la Bourse - 75082 Paris Cedex 02 - en qualité d'établissement de crédit et de prestataire de services d'investissement, habilitée en qualité de teneur de compte conservateur Immatriculation d'intermédiaire en assurance sur le registre ORIAS (www.orias.fr) n° 17002533.
  • Document promotionnel destiné à des clients non-professionnels au titre de la Directive MIF II (2014/65/UE).